NOUVEAUTES LIVRES






2017

poirier derouesné l'éducation médicale en France

L'éducation médicale en France, de la Révolution à nos jours

Jacques Poirier, Christian Derouesné, mars 2017, 384 pages.



L’éducation médicale ne concerne pas seulement la formation des médecins, mais s’étend à la formation des autres personnels de santé (dentistes, sages-femmes, infirmières…) et au rôle des médecins dans l’éducation thérapeutique des patients, dans l’éducation sanitaire et la vulgarisation médicale. Après un survol de l’éducation médicale de l’Antiquité à la Révolution, et une étude diachronique de 1789 à nos jours, l’ouvrage présente une approche transversale, transgénérationnelle, des principales problématiques touchant notamment aux institutions, aux enseignants, aux étudiants, à l’enseignement, à la pédagogie et aux nombreuses réformes qui s’inscrivent dans l’histoire politique, économique et sociale du pays.

Les auteurs :

Jacques Poirier, professeur honoraire à la Faculté de médecine, historien de la médecine, fondateur du Groupe de Recherches en Épistémologie et Histoire de la Médecine, membre de la Société Française d'Histoire, est l’auteur de nombreux articles et ouvrages d'histoire de la médecine.
 
Christian Derouesné, professeur émérite à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI), ancien chef de service de neurologie à l’Hôpital de la Salpêtrière, a publié de nombreux articles consacrés à l’histoire des accidents vasculaires cérébraux, de la neuropsychologie et de la maladie d’Alzheimer.

Ouvrage disponible aux éditions Hermann au prix de 28 euros :
http://www.editions-hermann.fr/4678-leducation-medicale-en-france-de-la-revolution-a-nos-jours.html

       


2016

histoire de l'ecg _ andré_Foeller

Les Électrocardiographes, Naissance et Evolution de 1900 à 2000

André Foeller, Association du musée de l'électrocardiographie, novembre 2016, 177 pages.

Depuis 1887, année du premier enregistrement électrocardiographique par Augustus Waller, les électrocardiographes ont connu de très importantes évolutions techniques en termes de précision, fiabilité et miniaturisation, les « électros » modernes n’ont que peu de points communs avec leurs glorieux ancêtres, et témoignent de l’accomplissement de progrès considérables en l’espace d’à peine plus d’un siècle.

Après la découverte de l’activité électrique du cœur, il restait à régler le problème de l’enregistrement. L’ouvrage «Les Électrocardiographes, Naissance et Evolution de 1900 à 2000» réalisé à partir de documents anciens et d’appareils de la collection A. FOELLER, retrace l’évolution des Électrocardiographes et des techniques d’enregistrement à travers l’histoire. Cet ouvrage est le seul connu dédié à ce sujet. Il présente ainsi un intérêt majeur pour les cardiologues,
les anesthésistes et les médecins en général. Il pourra aussi trouver une place de choix dans la
bibliothèque des ingénieurs et techniciens bio-médicaux, des infirmières, des étudiants en médecine,
en physiologie, en électronique, et naturellement, de quiconque s’intéresse à l’histoire des techniques
anciennes et à la sauvegarde de notre patrimoine médical et industriel.
l'ouvrage peut être commandé pour 25 euros (32 euros avec les frais de port) jusqu'au 15 janvier 2017 à AMECG, 17 rue de Nancy - 67540 OSTWALD – France

Tel : 00 33 6 77 55 21 35 - www.amecg.org ou  contact@amecg.org

poirier_chauveau_2016 Léopold Chauveau (1870-1940) Chirurgien, écrivain, peintre et sculpteur.
Jacques Poirier, juillet 2016, 308 pages, 20 illustrations.

Forcé par son père à faire des études de médecine, Léopold Chauveau en exerce la profession, mais rêve de se consacrer à des activités littéraires et artistiques. Au lendemain de la Grande Guerre, brisé par de nombreux deuils, il abandonne la médecine pour la littérature (livres pour enfants et romans), la sculpture (principalement de « monstres ») et la peinture. Familier des décades de Pontigny, il se lie d’amitié avec des personnalités marquantes de l’entre-deux-guerres, au premier rang desquelles Roger Martin du Gard. Il s’affiche par ailleurs comme compagnon de route du Parti communiste français et jouit d’une certaine notoriété. Léopold Chauveau meurt le 17 juin 1940 et son travail tombe dans l’oubli. Ce n’est qu’au début des années 2000 que s’amorce la redécouverte de son œuvre foisonnante.

L'auteur :
Professeur honoraire à la Faculté de médecine Pitié-Salpêtrière,est historien de la médecine. Lauréat de l’Académie de médecine, il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, notamment un dictionnaire du charlatanisme médical, une histoire de l’externat des hôpitaux de Paris, une histoire de l’éducation médicale,ainsi que des biographies de grands médecins du XIX siècle. Il a aussi écrit plusieurs articles dans Clystère.

Ouvrage disponible aux éditions Hermann au prix de 25 euros :
http://www.editions-hermann.fr/4930-leopold-chauveau-1870-1940.html








Images et contenu non libres de droit. Merci de me demander l'autorisation d'utilisation.

Si cette page s'affiche sans les barres de menu en haut et à gauche, cliquez-ici


www.clystere.com