OBJETS MEDICAUX ANCIENS ET RADIOACTIVITE

-- reconnaissance et conduite à tenir --




Depuis la découverte des rayons X en 1895 par Wilhelm Konrad von Röntgen (1845-1923), puis de la radioactivité par Henri Becquerel, Pierre et Marie Curie et Jacques Curie en 1897, les substances radioactives furent largement utilisées dans divers appareils d'usage courant, parmi lesquels on trouve bien entendu des objets et instruments médicaux.

Les substances les plus largement utilisées furent le Radium, le Thorium, le Tritium, dont les rayonnements ionisants étaient censés avoir des vertus thérapeutiques. Si ces rayonnements étaient efficaces dans la destruction des cellules tumorales, ils étaient tout aussi nocifs dans des indications plus banales (à l'époque) comme par exemple pour effacer les rides.

Le radium fut également utilisé pour la radonthérapie, le radon, émanation du radium. Le radon était introduit libre dans l'organisme sans interposition artificielle d'aucun écran entre ses atomes et les cellules vivantes. Le radon était introduit dans l'organisme par voie pulmonaire et intestinale. Il fut utilisé également pour traiter diverses maladies rhumatismales.

La large diffusion des produits ou instruments contenant des substances radioactives fait qu'il n'est pas impossible, de nos jours, de trouver à la vente sur les sites d'enchères ou en brocante des objets potentiellement dangereux par les radiations ionisantes qu'ils peuvent encore émettre. Les plus dangereux sont les ORUM (Objets au Radium à Usage Medical).

Comment reconnaître un objet potentiellement radioactif ?



Conduite à tenir face à un objet suspect de radioactivité



Liste non exhaustive d'objets et instruments médicaux anciens susceptibles d'être radioactifs : cliquez ici







Images et contenu non libres de droit. Merci de me demander l'autorisation d'utilisation.

Si cette page s'affiche sans les barres de menu en haut et à gauche, cliquez-ici


www.clystere.com