Page 7 - 76_juillet_2022
P. 7

P a g e  | 7


               D’après Marco-Polo, au XIIIe siècle en Chine, les serviteurs de l’empereur se couvraient le visage avec

               des foulards tissés pour que l'odeur et le goût de sa nourriture ne soient affectés par leur souffle.
               Ambroise Paré (1510-1590) aurait suggéré le port du masque pour les ouvriers chargés d’assainir les

                                                                          6
               sols ou les pestiférés avaient été enterrés trop superficiellement . La peste de Florence en 1348 au
               Campo Santo est une cire colorée.  Cette œuvre de Gaetano Giulio Zumbo (1656-1701) montre un

               homme masqué soulevant un cadavre [Fig.1].















































                Figure 1 : La peste de Florence en 1348 au Campo Santo par Gaetano Giulio Zumbo (1656-1701) montre à droite un homme
                masqué soulevant un cadavre.



        2
        2      Le port d’un bandeau sur la bouche par les hommes chargés d’évacuer les cadavres des pestiférés, se
        0
        2
               retrouve aussi dans le tableau de La peste à Naples sur la Piazza Mercatello en 1653, peint par Dome-
        t
        e
        l      nico Gargiulo (1609-1675) [Fig. 2].
        l
        i
        u
        j
        1
        0

               6  Plicque AF. Les maladies pestilentielles d’après Ambroise Paré. Journal de Médecine et de Chirurgie pratiques.
               1919 ; 90 (3) : 109-113.

               www.clystere.com / n° 76                                                           sommaire
   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12